Qui sommes-nous ?

ABADAS (Association Bretonne d’Aide Directe à l’Afrique Subsaharienne) est née de la passion d’un médecin arradonnais, le Docteur André Berta, pour l’Afrique et de son désir d’aider les populations africaines directement sans intermédiaire.

L’association créée sous le régime de la loi 1901 a été déclarée à la Préfecture du Morbihan en mars 1993. Son siège social est à Arradon (56610).

ABADAS s’implique en Afrique de l’Ouest, dans les pays de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine). Les actions sont concentrées jusqu’à présent dans deux pays, le Burkina-Faso et le Mali.

 Nos objectifs :

Définis par le nom même : A.B.A.D.A.S., les objectifs sont explicités dès l’origine dans les statuts ainsi que les principes de fonctionnement :

  • Fournir directement des aides ponctuelles et ciblées aux populations d’Afrique subsaharienne selon leurs nécessités prouvées par des référents locaux.
  • Mettre en place des partenariats sous forme de prêts ou d’assistance technique pour aider au démarrage et au fonctionnement d’activités économiques locales. Ces activités doivent favoriser le développement sanitaire, économique et humain des populations, particulièrement celui des plus défavorisés.
  • Tendre à établir des échanges commerciaux équilibrés et respectueux  des diversités y compris culturelles.
  • Faire preuve d’une très grande rigueur dans l’utilisation des aides fournies. En contrôler sur place l’usage et les effets, en lien avec nos référents locaux.

Au fil des années, grâce à un approfondissement des relations entre nous, gens du Nord et gens du Sud , nos   objectifs d’Aide Directe se sont enrichis par des relations de partenariat qui visent à construire ensemble un monde plus équitable et plus durable.

Dans le cadre de nos « aides » , nous veillons avec nos partenaires à ce qu’elles ne constituent pas un obstacle ou un frein au développement endogène, porteur d’activités que des acteurs locaux entendent mettre en œuvre.

Concernant le « développement économique » avec échanges et transferts de moyens et de compétences, il convient que soient privilégiés les projets qui favorisent les emplois durables des populations. Les projets doivent être déterminés par les acteurs locaux. Les partenariats dépendent des compétences disponibles (ou susceptibles de devenir disponibles) à l’ABADAS.

Pour un développement durable, pour acquérir la sécurité et, en bonne partie, la souveraineté alimentaire, il importe que l’organisation et la production soit assurées très majoritairement par les ruraux. Ils constituent plus de 75% de la population locale. Il est alors indispensable que ces ruraux bénéficient de revenus leur permettant de vivre correctement au pays.

Objectif plus général : Contribuer à établir des rapports équilibrés entre les acteurs économiques et les populations pour qu’au niveau local, régional, national, mondial s’établissent des relations contractuelles et que le plus grand nombre obtienne des satisfactions suffisantes et raisonnables.